Historique

D'un projet à la naissance de notre établissement...

Pour les autorités communales, offrir un lieu d'accueil aux personnes âgées de la Vallée est une préoccupation qui date. En 1930 déjà, il est fait mention de la nécessité de construire un ”asile” pour les vieilles personnes et les ”prébandaires”. 


Une délégation des Conseils communaux de la Vallée de la Jogne se retrouvait à Charmey le 24 février 1983 afin de débattre des différents problèmes inhérents au projet de construction d'un home pour personnes âgées.


Il est bon de rappeler que deux séances d'information, organisées par la préfecture de la Gruyère le 6 janvier et le 3 février donnent déjà, malgré la complexité du sujet, une certaine idée sur les démarches à entreprendre dans le sens de l'annonce du projet, tel qu'il est demandé par l'OFAS (Office fédéral des assurances sociales), le dernier délai étant fixé au 31.12.1983.

D'après la statistique de l'année 1983, la Vallée de la Jogne compte 408 personnes de plus de 65 ans. Une projection prévoit une augmentation de 10 pourcent d'ici l'an 2000.
Fin 1996, il y avait 561 personnes de plus de 65 ans établies dans la vallée.
0
Les prémisses d'un projet
0
Naissance d'un avant-projet
A Noël 1983, les travaux d'avant-projet sont en bonne voie. Le temps passe, l'OFAS fait pression pour que ceux-ci débutent au plus vite. Au Conseil National, on parle de ne financer que les travaux ayant débuté en 1986.

Au printemps 1984, le choix du terrain pour la construction du home ne semble pas être chose facile. Cependant, pour des raisons de commodités, Charmey semble être l'emplacement idéal (médecin et pharmacien se trouvent sur place). Et si on envisageait le terrain du Riau de la Maula ? Le temps passe en réflexion, visites, études, réaménagement du projet initial...

Fin 1984, les citoyens de la commune de Charmey approuvent la mise à disposition du terrain : le Home de la Vallée de la Jogne naîtra au Riau de la Maula. La commission d'étude confie aux bureaux d'architecture GAB à Bulle, en collaboration avec M. Bernard Rime (architecte à Charmey), ainsi qu'à M. Bernard Muller (ingénieur) et M. Henri Choffet (géomètre), l'élaboration d'un projet définitif.

Parallèlement, cette autorité constitue un cahier des charges et met au concours le poste de gérant de l'établissement.

Les statuts de l'association sont prêts à fin 1984. Ils sont acceptés par les assemblées communales de décembre, le Conseil d'Etat les approuve par son arrêté du 26 mars 1985. L'assemblée des délégués, ainsi que le comité de Direction peuvent être mis en place.

La séance constitutive a lieu le 23 mai 1985 à l'Hôtel de la Cascade à Jaun. Quant à l'engagement du directeur, le choix s'est porté sur M. Christian Rime, enfant du terroir, dont les qualités correspondent au profil souhaité.
En juin 1986, le projet définitif du home est déposé auprès de l'OFAS qui donne son feu vert pour la réalisation d'un home de 48 lits. Ce nombre de lits est justifié par une augmentation de la population âgée (+ 56 personnes de plus de 65 ans par rapport à 1984) et par le fait que de nombreuses résidences secondaires contribueront par la suite à l'augmentation de la population âgée. Sous la dynamique impulsion de ses concepteurs, les obstacles administratifs sont rapidement levés et la cérémonie de la pose de la 1ère pierre a lieu le 20 septembre 1986.



En présence des autorités, de la population, des enfants des écoles, cinq arbres d'essence différente sont plantés par une délégation des sociétés de Jeunesse de chaque commune : Cerniat : Sapin blanc, Châtel : Mélèze, Crésuz : Pin sylvestre, Charmey : Epicéa, Jaun : Arole.
 


Les cinq communes de la Jogne mènent à bien la construction du home entre 1986 et 1988. De home simple, initialement prévu, il devient médicalisé pour répondre aux besoins des futurs résidants.
0
Projet définitif et construction

Commission d'étude :

Commune de Cerniat :
Jean Charrière (Syndic) et Raymond Gaillard (Conseiller communal)

Commune de Châtel :
Raymond Haymoz (Syndic et Vice-président de la commission) et Jean-Claude Ruffieux (Conseiller communal)

Commune de Crésuz :
Georges Ruffieux (Syndic) et André Ruffieux (Conseiller communal)

Commune de Charmey :
Monsieur Félix Grossrieder (Syndic et Vice-président de la commission) et Madame Marie-Marthe Remy (Conseiller communal)

Commune du Jaun :
Messieurs Béat Schuwey (Syndic) et Berthold Buchs (Conseiller communal)